samedi 5 avril 2014

Prière pour l'Afrique

Ce 7 avril le Rwanda commémorera les 20 ans du génocide ... plus de 800 000 morts et 1 000 000 de réfugiés en 3 mois.
Je ne peux m’empêcher de penser à tout mes amis que j'ai laissé là bas sans même me douter que jamais je ne les reverrai ... mais aussi à mon père qui n'a pu rentré en Belgique et qui fût le témoin de cette sauvagerie innommable ... Il nous reviendra en novembre 1994.

J'avais décidé de faire une page en mémoire de toutes ces victimes, mais finalement, je préfère publier cette prière que mon père avait écrit. 

PRIÈRE POUR L'AFRIQUE


Par la création du monde à l'aube des temps,
Par sa dislocation en ses cinq continents,
Je vois naître l'Afrique ...
Par la lave et la cendre émanant des volcans,
Par son sol enrichi encore tout fumant,
Je vois naître l'Afrique ...
Par la forêt déployant son immensité,
Par celui‑là qui engendra l'Humanité,
Je vois naître l'Afrique ...
Par la naissance enfin de ses millions d'enfants,
Par leur race, qu'ils soient noirs ou bien blancs,
Je vois naître l'Afrique ...
Que Dieu, qu'Allah, qu'Imana protège l'Afrique !

Par la mère muette avec son enfant mort,
Par l'enfant dont le père est ravi par le sort,
J'entends pleurer l'Afrique ...
Par le peuple inhumant son dernier pharaon,
Par la famille en deuil, par son émotion,
J'entends pleurer l'Afrique ...
Par la famine rongeant des sols tout érodés,
Par le soleil brûlant, par son aridité,
J'entends pleurer l'Afrique ...
Par le malade aigri sur son lit de souffrances,
Par sa douleur, catastrophe, désespérance,
J'entends pleurer l'Afrique ...
Que Dieu, qu'Allah, qu'Imana protège l'Afrique !

Par les guerres tuant des peuplades entières,
Par la jihad, sainte ou révolutionnaire,
J'entends gémir l'Afrique ...
Par le débarquement d'avides trafiquants,
Par la déportation de ses plus beaux enfants,
J'entends gémir l'Afrique ...
Par l'injustice et par la haine et l'oppression,
Par l'apartheid, l'assassinat, la discrimination,
J'entends gémir l'Afrique ...
Par la sueur, par le dur travail quotidien,
Par la femme portant son enfant sur les reins,
J'entends gémir l'Afrique ...
Que Dieu, qu'Allah, qu'Imana protège l'Afrique !

Par le conteur âgé qui passe à la vesprée,
Par l'enfant qui l'écoute et reste bouche bée,
J'entends chanter l'Afrique ...
Par la famille que rassemble une naissance,
Par les pleurs du bébé, promesse d'espérance,
J'entends chanter l'Afrique ...
Par le don d'une vache à l'heure des semailles,
Par les grands cris de joie autour des fiançailles,
J'entends chanter l'Afrique ...
Par la voix forte et sonore du travailleur,
Par son rythme vibrant malgré le dur labeur,
J'entends chanter l'Afrique ...
Que Dieu, qu'Allah, qu'Imana protège l'Afrique !

Par son crépuscule et par sa brise berceuse,
Par la palme frôlée, effleurée et rêveuse,
Je vois danser l'Afrique ...
Par la tradition des fêtes populaires,
Par ses ébats joyeux devant les dignitaires,
Je vois danser l'Afrique ...
Par le sorcier nocturne aux esprits insolites,
Par les Vaudous secrets, par les étranges rites,
Je vois danser l'Afrique ...
Par les appels lointains des tam‑tams effrénés,
Par les rythmes anciens et jamais oubliés,
Je vois danser l'Afrique ...
Que Dieu, qu'Allah, qu'Imana protège l'Afrique !

Par ces enfants courant, édentés, loqueteux,
Par leurs yeux si brillants, si gais, si lumineux,
Je vois sourire l'Afrique ...
Par l'homme tout courbé, accablé de souffrance,
Par sa résignation et par son espérance,
Je vois sourire l'Afrique ...
Par les tôles des toits crépitant de chaleur,
Par les riches moissons au soleil prometteur,
Je vois sourire l'Afrique ...
Par l'insecte bruyant que les oiseaux dévorent,
Par tout les chants d'oiseaux que fait vibrer l'aurore,
Je vois sourire l'Afrique ...
Que Dieu, qu'Allah, qu'Imana protège l'Afrique !

Par la tornade qui déchaîne les grands vents,
Par l'orage et l'éclair, les fleuves débordants,
J'entends gronder l'Afrique ...
Par le volcan tonnant qui soudain se réveille,
Par son courroux encore insoupçonné la veille,
J'entends gronder l'Afrique ...
Par le père grondant l'enfant récalcitrant,
Par le buffle insoumis qui se sauve en chargeant,
J'entends gronder l'Afrique ...
Par ces cris révoltés devant tant d'injustice,
Par sa grande douleur, son immense supplice,
J'entends gronder l'Afrique ...
Que Dieu, qu'Allah, qu'Imana protège l'Afrique !

Par ces hommes conduits à l'ultime demeure,
Par cette nation entière qui se meurt,
Je vois mourir l'Afrique ...
Par tous ces insoumis, pauvres ou invalides,
Par les atrocités de tous les génocides,
Je vois mourir l'Afrique ...
Par le déboisement de ses vastes forêts,
Par le désert insidieux qui apparaît,
Je vois mourir l'Afrique ...
Par la disparition des vieilles traditions,
Par la "DEMOCRATIE" et la Civilisation,
Je vois mourir l'Afrique ...
Que Dieu, qu'Allah, qu'Imana protège l'Afrique !

Par la jeunesse enfin de sa population,
Par son acharnement et par sa Rédemption,
Je vois renaître l'Afrique ...
Par l'accession d'un peuple à son indépendance,
Par la fierté, l'honneur, et par sa délivrance,
Je vois renaître l'Afrique ...
Par l'aide provenant de lointaines nations,
Par le progrès et par de sages traditions,
Je vois renaître l'Afrique ...
Par l'Islam et la Croix vivant en quiétude,
Par le Message entendu par la Négritude,
Je vois renaître l'Afrique ...
Que Dieu, qu'Allah, qu'Imana protège l'Afrique !

Ch Decot
Rwanda 1994


12 commentaires:

  1. Cette prière écrite par ton papa me submerge, je n'ai pas oublié cette sombre et abominable période sans savoir que toi tu étais dans l'inquiétude absolue à ce moment là. J'avais 37 ans à l'époque et je me disais qu'après les horreurs de la 2ème guerre mondiale ça n'arriverait plus! 20 ans après le génocide du Rwanda les Hommes n'ont toujours pas compris quand on regarde les actualités de ces 20 dernières années ou encore celles d'aujourd'hui. Que dieu (quel qu'il soit) fasse que les enfants de demain soient plus tolérants envers autrui quel que soit sa couleur, sa religion ou simplement sa différence. Je t'embrasse très fort ma Malou

    RépondreSupprimer
  2. Ce texte est émouvant, mais tellement vrai ! Je n'arrive pas à en dire plus tellement je suis émue. Merci de nous faire partager ce texte magnifique

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique et émouvant texte de ton père !
    Quand les hommes cesseront ils de faire d'abominables choses comme celle-ci ?
    Gros bizz Malou

    RépondreSupprimer
  4. Très sensible au texte de ton papa, bises de Pupuce

    RépondreSupprimer
  5. Quel bel hommage tu rends à toutes ces personnes et ton papa aussi.

    RépondreSupprimer
  6. Beaucoup d'émotions dans cette prière de ton papa...J'avais 22 ans quand le Rwanda a vécu ces horreurs. Comment un tel génocide a pu avoir lieu?! Et malheureusement, comme le dit Brigitte, 20 ans après quelle leçon en ont tiré les hommes avides de pouvoir? Aucune au vu des infos...
    C'est un magnifique hommage à ce peuple et à ton père...Karine

    RépondreSupprimer
  7. Magnifique et émouvante prière écrite par ton papa, je connais l'Afrique, j'y ai vécu et n'ai jamais pu m'habituer à voir la rapacité de ses dirigeants et exploiteurs de tous bord, et encore moins à voir le dénuement des populations, quand cela cessera t-il ? verra t-on encore longtemps des bateaux chargés de malheureux en quête d'un espoir venir mourir sur nos cotes ? tout cela me révolte.....

    RépondreSupprimer
  8. j'en ai des frissons de la très très belle prière de ton papa, l'homme est le pire ennemis de l'homme c'est terrible tout ses massacres j'en arrive à ne plus oser mettre les informations tellement ça me rend profondément triste et en colère que dieux leurs pardonnes il ne savent pas ceux qu'ils font, bisous malou.

    RépondreSupprimer
  9. Mon Dieu c'est magnifique !!! J'en ai les larmes aux yeux...

    RépondreSupprimer
  10. Quel texte magnifique et douloureux.
    mais malheureusement les Hommes ne tirent pas les leçons de ces drames et ils continuent leurs massacres partout dans le monde. L'appat du gain et l'idéologie restent leur fers de lance et tant que cela durera.....

    RépondreSupprimer
  11. quelle émotion !

    Monik (Forum Studio Scrrap)

    RépondreSupprimer